Historique

Historique association protection lac-a-la-tortue
 
Le 13 mars dernier, l'association pour la protection du lac, (APL) entrait dans sa trentième année d'existence. Trente années de travail continu et de bénévolat pour assurer la sauvegarde du lac et la qualité de vie des riverains. Nous ne pouvons passer sous le silence, l'apport des municipalités de Shawinigan et d'Hérouville, ainsi que la collaboration des différents partenaires, notamment le ministère de l'Environnement.
 
L'implication de tous les riverains est primordiale dans l'atteinte des objectifs visés par l'association. Nous profitons de l'occasion pour vous sensibiliser à devenir membre de l'APL et à poser les actions citoyennes qui s'imposent, pour la protection de notre lac.
 
Y-a-t’il une Association pour la Protection du Lac-à-la-Tortue? Qui s’en occupe? 
De quoi s’occupent-ils? Qui représentent-ils? Ont-ils des membres?
Autant de questions qui suscitent la curiosité et l’intérêt des résidents de Lac-à-la-Tortue. Il y a effectivement une «A.P.L.» (Association pour la Protection du Lac) chez-nous à Lac-à-la-Tortue. Cette association des résidants du tour du lac est une compagnie sans but lucratif enregistrée au Ministère de l’Environnement du Québec depuis le 13 mars 1981.
 
Au début des années 1980, grâce au travail des premiers bénévoles de l’A.P.L., plusieurs centaines de résidants du tour du lac on pris conscience qu’il devenait de plus en plus important de protéger leur lac. À ce jour, plusieurs ont agi en ce sens.
 
Depuis plusieurs années, notre A.P.L «se reposait» faute de bénévoles.
 
En juillet 1989, plus d’une centaine de citoyens du tour du lac ont assisté à une réunion publique présidée par le Conseil Municipal de Lac-à-la-Tortue. Peu de temps après la tenue de l’assemblée improvisée des citoyens du tour du lac, M. le maire Jacques Longpré a contacté certaines personnes dans le but de faire revivre l’A.P.L. chez-nous. C’est ainsi que Messieurs Pierre-André Hamel, Guy Cloutier, Roger Houle, Pierre St-Arneault et François Dostaler se sont présentés à une réunion informelle dans un des bureaux de la municipalité. Étaient présents, outre, M. le maire Jacques Longpré, Mme Michèle Gagnon, conseillère municipale chargée du dossier environnemental et M. Normand Sheehan, inspecteur municipal.
 
M. le maire a sensibilisé les personnes présentes au bien fondé d’une A.P.L. active à Lac-à-la-Tortue.
Suite à l’exposé de M. le maire Longpré, et en raison du bien fondé de son argumentation, les personnes présentes ont accepté de former le conseil d’administration provisoire de la toujours vivante compagnie sans but lucratif «ASSOCIATION POUR LA PROTECTION DU LAC-À-LA-TORTUE». Dans un premier temps, les postes suivants ont été attribués : Pierre-André Hamel, président; Guy Cloutier, vice président; Roger Houle, trésorier; François Dostaler, secrétaire et Pierre St-Arneault, directeur.
 
Il a été clairement convenu que cette distribution, sur le vif, de postes et de fonctions ne pouvait qu’être temporaire. Tel que requis par la loi, il a été convenu de tenir une assemblée générale annuelle des membres où ceux-ci exerceront leur droit de vote.
 
Par la suite, les désistements de M. Pierre-André Hamel et M. Pierre St-Arneault en raison de manque de disponibilité, fut l’occasion d’une réorganisation plus judicieuse du conseil d’administration provisoire. Il fut ainsi convenu que M. Jean Coutu agirait à titre de président; Guy Cloutier, vice-président; François Dostaler, secrétaire; Lise Lambert, trésorière et Roger Houle aux relations extérieurs.
 
Les premiers mois de travail permirent à l’A.P.L. de rencontrer différentes personnes ressources pouvant aider à préciser son action pour la protection du lac et l’amélioration de la qualité de vie des résidants. L’A.P.L. a ainsi rencontré nos députés fédéral et provincial pour s’informer des différents programmes de subventions accessibles.
 
Une rencontre enrichissante avec l’inspecteur municipal M. Normand Sheehan, donna la possibilité à l’A.P.L. de mieux saisir «la réalité environnementale» du tour du lac.
À deux reprises, M. Tony LeSauteur, directeur du programme des lacs du Ministère de l’Environnement du Québec, s’est déplacé de Montréal pour venir rencontrer le conseil d’administration provisoire de l’A.P.L.; ces deux soirées furent déterminantes.
 
En effet, fort de sa très vaste expérience acquise auprès de plus 650 différentes Associations de Protection de Lac dans la province, et ce depuis plus de vingt ans, M. Tony LeSauteur nous démontra, sans l’ombre d’un doute, que la protection du lac est principalement l’affaire de l’ensemble des résidants du tour du lac.
 
Il fut discuté entre autre du ralentissement du vieillissement du lac, de la régénération naturelle des rives dégradées, de l’amélioration de la qualité de l’eau du lac, du redressement de la qualité des installations septiques, des infrastructures résidentielles, touristiques et commerciales, de l’adhésion de l’A.P.L. de Lac-à-la-Tortue à la F.A.P.E.L. (Fédération des Association pour la Protection de l’Environnement des Lacs), de l’implication de l’A.P.L. aux plans d’urbanisme des municipalités de Lac-à-la-Tortue et d’Hérouxville, du recrutement des membres, etc.
 
La première campagne de recrutement eut lieu à l’automne 1989 et s’avéra un succès très encourageant dans la mesure que la très grande majorité des résidants du tour du lac qui furent rejoints par l’A.P.L. signèrent leur carte de membre, heureux d’apprendre que l’association renaissait et que les intérêts du lac étaient défendus.
 
Les recruteurs de l’A.P.L. eurent à répondre à de nombreuses interrogations de la part de plusieurs des 250 nouveaux membres. Grâce à la formule du recrutement «porte à porte» les membres du conseil d’administration provisoire de l’A.P.L. apprirent à connaître les préoccupations des résidants du lac. La prochaine campagne de recrutement prévue à l’été 1990 permettra à l’A.P.L. d’atteindre un membership de 95% des résidants du tour du lac, alors que ceux-ci seront plus facilement accessibles. Les membres du conseil d’administration provisoire de l’A.P.L. sont conscients que la formule de recrutement «porte à porte» favorisant un contact personnel avec chaque éventuel membre demande aux recruteurs de consacrer généralement un minimum d’une vingtaine de minutes par propriété visitée. 

Le jeu en valait la chandelle!
 
Depuis les années 90 à ce jour, votre APL est toujours présente pour défendre les intérêts des résidants, afin que le milieu dans lequel nous vivons soit sain, agréable et paisible.

1082, chemin de la Vigilance
Shawinigan (Qc) G0X 1L0
Téléphone : 819-538-6812

Devenez membre

S'il vous plaît confirmer que vous n'êtes pas un Robot